Communication responsable: définition

Communiquer, du verbe latin communicare, désigne le fait de rendre commun, de partager, d’entrer en relation avec quelqu’un. L’idée de base est donc de transmettre une information et qu’elle soit bien comprise par l’interlocuteur. La communication, liée à l’action de communiquer est devenue aujourd’hui un ensemble de moyens et de techniques pour diffuser un message auprès d’une cible précise. Ces activités de communication se traduisent par la réalisation et la diffusion importante d’informations sur supports papier et numérique.

Communication interpersonnelle (basée sur l’échange de personne à personne):

    • Bouche à oreille

Communication de groupe (ex: publicité ciblée):

    • Carte de visite
    • Plaquette commerciale
    • Flyer
    • Présence sur les salons
    • Site internet / Blog
    • Réseaux sociaux
    • Mailing
    • Vidéo

Communication de masse:

  •  Publicité Radio et Télévision

L’ensemble de ces médias contribuent à un impact environnemental significatif. Aujourd’hui, le numérique est devenu un des pilliers d’une communication réussie mais va de pair avec une multitude de documents imprimés (carte de visite, plaquette commerciale, flyer…). Il faut être présent partout et sur tous les supports.

Maintenant, imaginons toutes ces différentes personnes qui communiquent et à tous les déchets que leurs communications créent. L’industrie papetière compte parmi les 5 activités économiques consommant le plus d’énergie au niveau mondial. La fabrication d’une feuille de papier A4 de 80g/m² nécessite une consommation d’énergie d’environ 10 Wh soit 10 minutes d’éclairage avec une ampoule de 60 watts. Un tonne de papier nécessite 2 à 5 MWh (source: ADEME). En ce qui concerne la communication numérique, si on met bout à bout l’energie nécessaire à l’utilisation de tous les appareils électroniques (ordinateurs, smartphones, datacenters, routeurs, etc.) qui interviennent entre le communicant et sa cible, le contenu dit dématérialisé ne l’est pas autant qu’il n’y paraît. Soyons clair, le zéro impact n’existe pas et celui de la communication peut être énorme s’il n’est pas pris en considération.

Adopter une communication éco-responsable c’est communiquer efficacement tout en réduisant son impact sur l’environnement. Eco-communiquer c’est prendre conscience de son impact , sensibiliser les communicants et mettre en place des actions qui prennent en compte l’environnement dès la conception de la stratégie.

Beaucoup de pratiques relèvent du bon sens. Aujourd’hui, on multiplie les supports et les outils de communication. Le choix du support est fondamental. Quels sont vos besoins rééls? Avez-vous bien ciblé les personnes à qui vous voulez transmettre votre message? Quel est le média le plus approprié pour les atteindre?

Après avoir répondu à ces questions et décidé des médias que vous allez utiliser, vous en faites l’Analyse du Cycle de Vie (ACV) en étudiant la consommation d’energie à la conception, durant l’utilisation du produit, et à sa fin de vie (recyclage, déchets…). Ensuite, vous élaborez des solutions pour réduire les impacts environnementaux de chaque phase. Il s’agit d’appliquer l' »éco-conception » qui prend en compte l’environnement dès la conception à vos outils de communications et de s’inscrire dans une démarche d’amélioration continue.